duminică, octombrie 24, 2010

In octombrie anul trecut Claude Straus Levy trecea intr-o lume noua, pe care ne-o va descrie si noua cand vom ajunge acolo... din punct de vedere antropologic! Un articol publicat anul trecut de catre Damien Bouhours (www.lepetitjournal.com)

L’anthropologue français, Claude Lévi-Strauss, l’un des scientifiques les plus éminents du XXème siècle et père du structuralisme, est mort à 100 ans vendredi et a été inhumé dans l'intimité. Son existence était tournée vers la compréhension des cultures et la reconnaissance des diversités. Portrait




Né à Bruxelles, de parents juifs français, Claude Lévi-Strauss (photo AFP) célèbrait le 28 novembre dernier son centième anniversaire.

Après des études en droit et une agrégation de philosophie, il se tourne vers l’ethnologie. En 1935, il part pour le Brésil pour devenir professeur de sociologie à l’Université de Sao Paulo. Il profite de son séjour dans ce pays pour aller étudier les tribus indiennes de l’Amazonie, dans des endroits encore épargnés de toute venue occidentale. De ses observations et de son amour aux peuples premiers, il sort un livre, en 1955, qui le rendra célèbre : Tristes Tropiques.

Il revient en France juste avant la guerre et inconscient du danger demande à Vichy un poste dans l’éducation nationale. Après deux ans de mobilisation, il s’exile à New York où il s’engage volontairement dans les Forces Françaises libres, affecté à la mission scientifique et fonde avec d’autres intellectuels, l'École libre des hautes études de New York.

A son retour en France, en 1949, il est nommé sous-directeur du musée de l’Homme, puis directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études, chaire des religions comparées des peuples sans écriture. En 1959, il devient professeur au Collège de France, chaire d'anthropologie sociale, qu'il quittera à sa mise à la retraite en 1982. Il entre également à l’Académie Française en 1973.



Le respect des diversités

Celui qui est considéré comme l’un des pères du structuralisme, a transformé la vision actuelle des sciences humaines et a ouvert le dialogue interdisciplinaire. Pour lui, l’anthropologie doit se consacrer à la recherche des rapports unissant l’Homme au monde qui l’entoure, en observant les diversités culturelles pour constater ce qui nous unie.

C’est grâce à cette méthode qu’il met en évidence l’universalité de la prohibition de l’inceste. Il étudie, tout au long de sa carrière, un spectre large de composantes de la vie sociale, comme le système de parenté (Les Structures élémentaires de la parenté), la cuisine, la musique, la littérature, les mythes (Mythologiques volumes I à IV) … Il est l’un des premiers à démontrer que la culture humaine est basée sur la différence, ce qui est une véritable révolution à une époque où les pensées ethnocentristes prévalaient.



Un monde actuel ravagé

Après un siècle passé à étudier le monde et en véritable écologiste et passionné de son métier, il avouait se sentir de plus en plus distant d’une société où les espèces vivantes disparaissent et où une culture de masse englobe les diversités. Il déclarait : "Ce n'est pas un monde que j'aime". La pléiade a sorti un volume Œuvres qui réunit ses textes les plus connus. Une belle occasion pour découvrir ou de relire ce grand homme du monde scientifique et littéraire.

Claude Levi-Strauss est mort vendredi dernier et a été inhumé hier dans l'intimité.

Damien Bouhours (www.lepetitjournal.com)

2 comentarii:

Karla spunea...

Da, mi-amintesc momentul mortii lui Claude Lévy-Strauss.
Omagiat timp de cateva zile, ca si cum ar fi o persoana vesnic vie (au francezii talentul asta, sa faca in asa fel incat marile personalitati sa traiasca vesnic)...

Avea mare dreptate despre ravagiile lumii actuale...

ionelmuscalu spunea...

De fapt acum ar fi trebuit postat acest text, dar am fost plecat, m-am intors. Multumesc celor care m-au vizitat in timpul acesta!

Seară de vară

Patru păsări de aur în colțuri, Coperți de saftian, Cartea tulburătoare a însuflețirii, Nimic mai mult, nimic mai puți...